Historique

Le Massacre de Wassy et les Guerres de Religion

 

Dès le début de la Réforme, de nombreux wasseyens se convertissent au protestantisme, influencés certainement par Jean CASSE, qui fut un des premiers luthériens entrés en France.

Au XVIème siècle, Wassy est un centre commercial très actif, en constantes relations d'affaires avec Troyes (Aube). Ce dernier est un foyer important d'où émanent les idées de la Réforme. Ainsi de nombreux villages champenois optent pour la nouvelle religion.

En 1520, la cité passe aux mains des anglais puis en 1560 par la future Reine d'Ecosse, Marie STUART (1542-1587), femme du roi de France, François II (1544-1560). Fervente catholique, elle est la petite fille de la Duchesse de GUISE, illustre famille catholique, propriétaire de la seigneurerie de Joinville.

Le jour de Noël 1561, le culte est célébré dans une grange et le 27 janvier 1562, le pasteur Léonard MOREL est nommé à Wassy.
La famille de GUISE s'inquiète alors de l'essor des protestants.
Le 28 février 1562, partant de Joinville, François Ier, Duc de GUISE (1519-1563) doit se rendre à Paris. Le 1er mars, il profite de ce voyage pour s'arrêter à l'église de Wassy. Dérangé par un culte célébré dans une grange non loin de là, il envoya ses hommes armés. Une rixe éclate et se transforme rapidement en massacre après que le duc reçut un coup.

Le Massacre de Wassy déclenche ainsi les Guerres de Religion qui divisèrent l'Europe et opposèrent les catholiques aux protestants jusqu'à l'Edit de Nantes (liberté de culte et tolérance), signé par Henri IV (1553-1610) en 1598.

Cependant en 1685, Louis XIV supprime ces libertés et signe l'Edit de Fontainebleau (Révocation de l'Edit de Nantes).
Par conséquent, l'Eglise Réformée est interdite, les protestants s'exilent et le Temple est rasé.
Ce n'est qu'en 1787 que les protestants retrouvent leurs libertés par l'Edit de Versailles (Edit de Tolérance), signé par Louis XVI (1754-1793).

  

François de Guise

 François de Guise 

 

  Le Temple et La Grange

 

Dépourvu de leur temple en septembre 1685, les protestants de Wassy sont rattachés à l'Eglise Réformée de Joinville.
En 1867, le culte est célébré de nouveau dans la cité au moulin de la Perrière.
En 1885, il est célébré rue des Gravières (actuelle rue du Général Leclerc).
Le 1er novembre 1888, les protestants lancent un appel en faveur de l'acquisition d'un immeuble en vente, adossé à la Grange du Massacre. Le Temple est inauguré le 29 novembre 1889 et restauré en 1925.

 

 

 En 1908, sur l'initiative du Maire, Léon MAITROT, une plaque est aposée sur la façade de la Grange, portant cette inscription :

 « Le 1er mars 1562, François de GUISE allant à Paris,
s'arrêta à Wassy sous le prétexte de faire des remontrances aux calvinistes assemblés dans une grange bâtie sur cet emplacement.
Une bagarre s'ensuivit, dans laquelle ses gens d'armes tuèrent et blessèrent environ 200 personnes. »
 
 

 

Le Musée 

 

Le Musée est installé dans le Temple, sur le lieu exact du massacre. 
Créé par le C.O.R en 1980, ce lieu de mémoire relate l'histoire de la Communauté protestante de Wassy, depuis 1562 jusqu'aux émigrations en Hollande en 1685 ainsi que l'histoire du protestantisme depuis l'arrivée de la Réforme au 16ème siècle jusqu'à la laïcité en 1905.
Des expositions, en alternance, sont présentées : L'histoire de l'Eglise Réformée de Wassy aux XVIème et XVIIème siècles , L'Edit de Nantes et La Révocation.
Elles sont accompagnées d'un montage vidéo en 4 langues.
Des vitrines viennent aggrémenter ces panneaux présentant un nombre important d'objets tels que les Bible, croix huguenotes, gravures, médailles, portraits, etc ...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site